Ukraine, Europe: le 25 mai, stoppons Poutine dans les urnes

Egalement publié dans EurActiv ici. Co-rédigé avec Anna Garmash et Anna Jaillard Chesanovska.

La tactique de Vladimir Poutine qui vise à démontrer son absence de contrôle sur les insurgés pro-russes semble bien fonctionner. Il appartient maintenant aux citoyens Ukrainiens et européens de stopper l’Europe de Poutine et des populistes lors des élections du 25 mai.

Le lendemain du pseudo-référendum organisé par les séparatistes pro-russes et entaché de fraudes massives, la Russie, sans grande surprise, appelle à « respecter la volonté des Ukrainiens de l’Est qui se sont exprimés ».

La semaine dernière Vladimir Poutine a surpris l’Occident en demandant aux séparatistes de reporter le référendum et en promettant de retirer ses troupes des frontières ukrainiennes, tout en approuvant à demi mot les élections présidentielles du 25 mai.

La tactique de Vladimir Poutine qui vise à démontrer son absence de contrôle sur les insurgés pro-russes semble bien fonctionner. Le monde s’interroge : le Président russe maîtrise-il vraiment la situation dans l’est de l’Ukraine ?

Une semaine après sa déclaration qui avait donné un semblant d’espoir pour une sortie de crise, le constat est amer : les troupes russes sont toujours massées aux frontières et le référendum – que la Russie demande désormais de respecter – a bien eu lieu le 11 mai dernier. Pire encore, les services ukrainiens ont intercepté le virement d’une importante somme d’argent provenant de Moscou pour le compte des séparatistes en plein préparatifs du « référendum » dans l’est de l’Ukraine.

Mais quel est le but de Vladimir Poutine ? Le Président russe est l’une des plus grosses fortunes du monde, il s’accroche frénétiquement au pouvoir  et voit d’un très mauvais œil la création d’un Etat libre et démocratique  à ses frontières. Une Ukraine unie et débarrassée de la corruption qui la ronge depuis tant d’années est une menace directe non seulement pour son pouvoir, mais aussi pour son projet aux ambitions impérialistes, celui de la construction d’un nouvel empire russe et pour lequel une Europe forte serait un obstacle.

Dans ce contexte tendu, la date du 25 mai est décisive pour l’avenir de l’Europe entière. Ce jour des élections présidentielles en Ukraine et des élections européennes aura deux issues possibles : ou bien il posera les nouvelles bases d’une Europe forte, ou  bien l’exposera à tous les dangers économiques et  géopolitiques qui l’affaibliront encore plus.

Il est par conséquent de notre devoir, à nous tous citoyens ukrainiens et européens, de dire “non” à l’Europe conservatrice, autoritaire et influencée par les idées du Kremlin que défendent Marine Le Pen, Geert Wilders, Heinz-Christian Strache, Nigel Farage et bien d’autres populistes. Soutenons une Europe forte, unie et démocratique. Soutenons l’Ukraine.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s